Rendez-vous dans le futur: le Valais va imaginer la mobilité de demain

future

• 5 novembre 2014

Sion, le nouveau laboratoire suisse de la mobilité

Le monde change, notre mobilité aussi.

Les voitures et les vélos se partagent, le ticket de bus se paie avec un smartphone, le train fait office de deuxième bureau, les villes draguent les marcheurs, les jeunes boudent le permis de conduire…

Pour étudier ces évolutions et imaginer des solutions innovantes pour la mobilité de demain, l’EPFL s’associe à quatre partenaires – issus du monde académique et des secteurs privé et public – et lance le Laboratoire de la mobilité à Sion.

Vitrine d’expérimentation en Valais, le Mobility Lab démarre avec quatre projets interdisciplinaires.

Que se passera-t-il au sein du « Mobility Lab » ?

Honneur aux Sédunois: Le premier projet a pour but de dresser une photographie de la mobilité à l’échelle de l’agglomération de Sion.

Quelles sont les pratiques de mobilité? Quels sont l’usage et la perception des différents modes de transport? L’offre et la demande sont-elles en adéquation? Comment procéder pour renforcer l’usage des transports publics en combinaison avec la mobilité douce? Le but de cette étude est notamment de fournir des pistes au développement d’une offre alternative à la voiture.

Deux projets font appel aux nouvelles technologies pour faciliter la vie des usagers dans les transports publics et pour le vélo-partage. Une solution innovante de billet électronique, facturé en fonction de la prestation par une simple connexion wifi, sera à l’étude. Les outils informatiques serviront aussi à optimiser la gestion et les performances du réseau de vélos en libre-service de la ville de Sion.

Rendez-vous au printemps 2015

Enfin, le quatrième projet consiste à développer le covoiturage, comme complément à l’offre de transport traditionnel, principalement dans des régions faiblement desservies. Deux projets vont démarrer avant la fin de l’année et les premiers résultats sont attendus pour le printemps 2015.

«Depuis la création du Centre de Transport en 2009, l’EPFL n’a cessé de renforcer sa compétence en matière de recherche en mobilité et transport. Aujourd’hui, c’est à travers cette nouvelle forme de synergie et dans une région stratégique que les recherches vont s’étendre», déclare André Schneider, Vice-président pour la planification et la logistique à l’EPFL. Outre l’EPFL, le partenariat, signé pour une première tranche de 5 ans, regroupe le canton du Valais, la ville de Sion, la HES-SO Valais-Wallis et La Poste Suisse SA.

Avec l’antenne Energypolis (EPFL Valais Wallis) en construction, le Mobility Lab disposera d’un cadre de recherche idéal pour réaliser ces études, en collaboration avec ses partenaires.

« La route ? Là où on va, on n’a pas besoin de route ! »

Retour vers le futur, Dr. Emmett Brown.

Anne-Muriel Brouet, Mediacom – EPFL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>