Amour, paix et chocolat – La Suisse : le nirvana des expats

5812502338_fd19ef38e1_z

• 10 mars 2015

On est bien chez nous

Si vous croisez un expatrié installé en Suisse et que vous lui demandez « Alors, comment la Suisse ? Tu t’y plais ? », il y a de fortes chances pour que celui-ci vous réponde « Le meilleur endroit du monde ! ». C’est en tout cas le constat de l’étude Mercer 2015, qui place Zurich et Genève parmi les 10 villes du monde bénéficiant de la meilleure qualité de vie, selon le point de vue de ceux qui ont choisi de s’installer dans le pays de la fondue.

Une étude qui a sûrement de quoi ravir les plus chauvins d’entre nous mais surtout un moyen de prendre conscience de la chance que l’on a, nous les suisses, de vivre dans un pays où la qualité de vie est plutôt exceptionnelle !

Aussi bien en Suisse-allemande qu’en Suisse-romande

Analysant plus d’une centaine de pays, le leader mondial du conseil en ressources humaines – Mercer – vient de publier une liste de 230 villes classées selon la qualité de vie qu’elles offrent aux expatriés venus s’y installer. Juste derrière Vienne, Eldorado des exilés, la ville de Zurich arrive donc en deuxième position et présente apparemment tous les attraits dont on peut rêver. Seconde ville suisse dans le top 10, Genève arrive en 8ème position.

Mais alors, qu’est ce qui rend nos villes si attrayantes ? Pour son étude, Mercer a définit 39 critères regroupés sous 10 catégories. Les contextes social, politique et économique sont bien sûr analysés, mais on évalue aussi le système de santé et de formation ou encore la qualité de la mobilité, des loisirs, des biens de consommation et de l’environnement.

Alors si on fait un petit tour d’horizon de ces catégories, on peut par exemple constater qu’en Suisse :
– on a des assurances qui prennent soin des plus anciens, des éclopés et de ceux qui galèrent pour trouver un travail
– tout le monde va à l’école
– tout le monde (ou presque) a un logement
– même si le service militaire est toujours d’actualité, il n’y a aucun conflit armé
– l’accès aux hôpitaux et aux soins nous est garantit
– nos foyers ont l’électricité et l’eau courante (potable qui plus est !)
– nos supermarchés proposent une telle diversité de produits qu’on se perd dans les rayons
– on a des milliers de restos, de cinés, de théâtres et d’espaces dédiés au sport
– les catastrophes naturelles qui dégraderaient notre beau paysage (et le tourisme avec) sont relativement rares
– on peut dire presque tout ce qu’on veut sans passer par la case prison
– …

Prospérité rime avec possibilités

Autrement dit, il semble qu’en Suisse on aurait du mal à se plaindre. Nous pouvons donc être fiers de notre pays et de la stabilité, la sécurité et la qualité de vie qu’il nous offre. Et face à l’actualité internationale malheureusement assez dramatique qu’on connaît aujourd’hui, une telle étude permet aussi de relativiser les crises de nerfs qu’on peut piquer quand on loupe notre série préférée ou que notre colis Zalando arrive trop tard !

Et puisque notre pays est sûr et qu’il offre une foule de possibilités, pourquoi ne pas sortir un peu de son train-train quotidien pour explorer nos belles villes, visiter nos musés, boire un Rivella au bord du lac Léman, aller écouter un concert à Zurich ?

La prospérité sociale et économique de la Suisse est telle que ses habitants ont les ressources nécessaires au développement de nouvelles idées et de nouveaux projets. Alors saisissons cette chance et continuons à faire avancer la Suisse !

Photo de Gustave Deghilage, Flickr, CC BY-NC-ND 2.0

Damien Gaillet

Vous aussi, contribuez sur Rostigraben. Partagez cet article ou parlez-nous de vous et nous écrirons votre histoire qui fera avancer la Suisse. Envie de contribuer à faire tomber la barrière de rosti en nous aidant à traduire et diffuser cette histoire en anglais, allemand ou italien ? Contactez-nous.

    Comments are closed.