L’application Periscope est plus puissante qu’elle n’y paraît

periscope_

• 28 mai 2016

Une app pour garder les yeux ouverts

Imaginez un monde où chacun peut visionner des images du monde entier en direct. Un monde où vous pouvez voir ce que vit un Japonais, une Suédoise, un Ukrainien ou une Thaïlandaise, en temps réel. Un monde où chacun peut partager en live ses vidéos prises avec son smartphone. Ce monde existe déjà. Bienvenue en 2016.

Avec Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et compagnie, la communication et la diffusion d’informations se propagent déjà à vitesse grand V autour du globe. Dans ce flux continu, une nouvelle application propose d’aller encore plus vite… jusque dans l’immédiateté !

Aujourd’hui, Periscope, permet en effet de diffuser des vidéos en live streaming ou de découvrir la vie à travers les yeux des autres. Ouais, c’est comme la TV live quoi… ! Ou presque… Car avec Periscope, la vidéo peut surgir d’absolument n’importe où, sans filtre ni tabou, cadrant ce qui fait sourire comme ce qui choque.

Un rêve devenu réalité

À l’origine de cette nouvelle application, deux Américains : Kayvon Beykpour et Joe Bernstein. L’idée émerge en 2013, alors que Kayvon, en voyage à Istanbul, assiste aux prémisses du Printemps arabe. Devant les milliers de manifestants qui investissent le Taksim Square, Kayvon se sent davantage en sécurité dans son hôtel et suit l’évolution du rassemblement via Twitter. Il constate alors que, s’il peut lire ce qu’il se passe, il ne peut pas le voir.

Moins d’une année plus tard, Kayvon et Joe lancent leur start-up qui ambitionne de « se rapprocher au maximum de la téléportation ». Grâce à la diffusion en direct d’images de particuliers, ils veulent proposer à tout un chacun de découvrir le monde à travers le regard des autres. « Une photo vaut mille mots, mais la vidéo en direct peut littéralement vous transporter quelque part, comme si vous y étiez. »

La version beta de l’application de streaming sur mobile réunit seulement 150 utilisateurs mais la start-up parvient vite à lever un premier million de dollars pour développer son application. Si bien qu’en janvier 2015, abordés par le petit oiseau bleu, Kayvon et Joe revendent leur application à Twitter pour une coquette somme estimée entre 50 et 100 millions de dollars. Nommée meilleure meilleure app iOS de l’année 2015 par Apple, Periscope a ainsi réuni, depuis son lancement officiel en mars de la même année, plus de 10 millions d’utilisateurs dispersés à travers le monde et produisant chaque jour l’équivalent de 40 années de vidéos ! Une application qui a joué un rôle majeur dans la diffusion de l’information en 2015.

Filmer pour diffuser son actualité

On peut l’imaginer, les vidéos prises avec Periscope regroupent une majorité d’images festives de soirées, de vacances ou de voyages à l’autre bout du monde qui permettent de vivre des expériences funs et insolites par procuration. L’outil permet autant de participer à un concert aux côtés d’un Polonais que d’admirer un coucher de soleil au Cambodge.

Filmer l’actualité et diffuser en direct des scènes plus violentes, partager à ses amis des images de son ami bourré ou de son petit frère sur les toilettes, divulguer au monde entier certaines informations avant qu’elles ne soient officielles… tout ceci devient aussi possible puisque le direct échappe à tout contrôle préliminaire. Ça donne aussi à réfléchir.

La vidéo en direct peut en effet créer des images « brutes », parfois bouleversantes, voire choquantes. Et à travers Periscope, les citoyens deviennent de vrais acteurs de l’information, tels des envoyés spéciaux directement présents sur le terrain. Plus tôt dans l’année, l’app a ainsi été utilisée par des journalistes américains pour filmer les émeutes de Baltimore ou par un journaliste allemand, Paul Ronzheimer, pour filmer et partager son quotidien lorsqu’il a suivi un groupe de réfugiés syriens traversant l’Europe pour se rendre en Allemagne.

Un outil plus puissant qu’il n’y paraît 

À l’image de Snapchat, une application à l’origine destinée à l’échange de clichés éphémères entre amis et qui est désormais utilisée par de nombreux médias pour diffuser du contenu, Periscope est un outil qui promet de faire sensation ces prochaines années et qui provoquera sûrement la polémique en fonction de la manière dont il sera utilisé.

Tandis que la ligue nationale américaine de hockey a déjà interdit aux médias l’utilisation de cette application lors des matchs alors que des sommes importantes sont versées pour obtenir les droits de retransmissions, des internautes du monde entier ont scruté la semaine passée une flaque d’eau située au Royaume-Uni alors qu’elle donnait du fil à retordre à des passants qui tentaient de la contourner.

Avec pour hashtag #DrummondPuddleWatch, cette vidéo a été diffusée en live et en continu par une agence de pub qui a pointé sa caméra sur une flaque et qui a profité du buzz qu’elle a réussi à générer avec succès. Visionné par plus de 20’000 personnes pendant les pics d’audience, ce flux vidéo est devenu un des sujets les plus commentés sur la toile en ce début d’année 2016.

Merci Internet.

L’équipe Rosti

Suivez-nous via Facebook

 

 

 

 

Vos réactions :

    Comments are closed.