Snapchat s’offre la jeunesse

16910572286_b57822d5bc_o

• 2 septembre 2015

Hey toi !

Oui, toi le jeune. T’es-tu déjà demandé pourquoi il y a quelques mois, Snapchat a décidé de créer une page « Discover » ? Car au début, pour être franc, tout le monde s’en tamponnait le coquillage de cette nouvelle fonction. Mais au fur et à mesure, la sauce a prise…

Un rappel des faits

Depuis ses débuts, Snapchat a évolué. Après avoir proposé aux jeunes l’illusion de l’éphémère avec ses photos qui disparaissent au bout de 10 secondes, l’équipe s’est dit « on arrête de les mettre à poil, on va faire dans le sérieux » – crise de rire dans le bureau.

Quelle force pour ce nouveau média que seul Facebook a pris au sérieux – mais pas forcément pour les mêmes raisons qu’aujourd’hui ? La jeunesse, pardi ! La génération 15-25 ans, hyper connectée, n’adhère plus aux réseaux sociaux des « vieux », du genre Facebook et compagnie. Pas un boycott, juste une utilisation moindre et différente.

Ceux qui sont nés avec un smartphone dans les mains et à l’ère du tout connecté se veulent plus sélectif dans la manière d’être connecté – et cherchent déjà peut-être à moins subir le fait d’être trop connecté.

Du coup, Snapchat a rajouté une nouvelle offre d’agrégation de contenus de médias mainstream qui peuvent toucher les jeunes. Vous y trouvez des dizaines de poids lourds des groupes américains comme CNN, Vice News ou National Geographic. Mais tout cela a un prix.

L’art subtil de la monétisation

Alors pourquoi tant de bruit autour de Snapchat ? D’abord, quand on a 100 millions d’utilisateurs actifs dans le monde dont près de 71% ont moins de 25 ans, on pèse dans le business.

Et surtout, quand on a réussi à créer le nouveau média qui touche le mieux les jeunes, on se retrouve à être sacrément courtisé, notamment par les annonceurs. Et sans compter que les chiffres au dessus sont tronqués puisque les jeunes de moins de 18 ans ne sont pas comptabilisés dans les statistiques.

Du coup, après avoir grossi et engrangé énormément d’utilisateurs, l’ancienne start-up est à la phase de monétisation de son contenu. Et les annonceurs sont au rendez-vous. En moyenne, le coût d’une vue d’une publicité se chiffrerait aux alentours de 10 centimes de dollars. Snapchat garantit entre 500 000 vues et 1 million de vues au jour, amenant les annonceurs à investir entre 50 000 et 100 000$ .. par jour !

De quoi lui annoncer des beaux jours – dans l’immédiat – car les habitudes changent vite.

screen-shot-2015-03-25-at-3-36-08-pm

Rosti

Retrouvez-nous sur Facebook

    Comments are closed.