Joli don de la Fondation Gates en faveur d’une spinoff de l’EPFL

3488065555_e984445ba0_z

• 16 mars 2015

La Fondation Bill & Melinda Gates a octroyé à la spin-off de l’EPFL, iM4TB (Innovative Medicines For Tuberculosis), près de 750’000 USD pour développer un traitement novateur contre cette maladie.

La tuberculose affecte un tiers de la population mondiale. En 2013, on recensait environ 9 millions d’individus touchés, dont 360’000 séropositifs et 1.5 million de décès suite à des complications, faisant de la tuberculose la 8e cause de mortalité dans les pays en développement. C’est donc un réel défi qui attend iM4TB, la spin-off de l’EPFL et son traitement prometteur. En phase de tests précliniques, celui-ci vient d’être boosté par une bourse de la Fondation Gates.

Fondée en 2013, iM4TB est une fondation établie dans le quartier de l’innovation de l’EPFL à Lausanne (Suisse) et soutenue par le 7e consortium du programme cadre européen contre la tuberculose, More Medicines for Tuberculosis. Elle est présidée par le Professeur Stewart Cole, un expert de renommée internationale, qui dirige également l’Institut de Santé Globale de l’EPFL.

iM4TB développe un nouvel antibiotique, le PBTZ169, qui a le potentiel pour raccourcir les traitements de la tuberculose et qui tue les bactéries résistantes aux médicaments en détruisant leur membrane cellulaire, laquelle les protège contre le système immunitaire de l’hôte et contre les antibiotiques. Les études in vivo ont montré que le PBTZ169 était plus efficace et rapide que les traitements actuels conseillés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Ce don de la Fondation Gates va permettre de passer aux premiers essais cliniques du PBTZ169, qui devraient être effectués prochainement en collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) de Lausanne.

iM4TB est également soutenue par la lauréate du prix Nobel Françoise Barré-Sinoussi (Institut Pasteur), la découvreuse du VIH. « Je suis heureuse d’apporter mon aide et d’encourager le travail d’iM4TB dans sa lutte contre la tuberculose », indique-t-elle. « J’applaudis à cette volonté de mettre un terme à cette maladie qui est une menace majeure pour toute personne infectée par le VIH, et qui, chaque minute, tue trois personnes dans le monde.

Photo du World Economic Forum, Flickr, CC BY-NC-SA 2.0

Nik Papageorgiou, Mediacaom – EPFL

Comments are closed.