À la rencontre de Salome Fischer, Project Manager chez swissnex India

11144911_10152945588711374_4328129260302169156_n 2

• 11 août 2015

Monter une start-up ?

Facile ! Il suffit de matérialiser une idée innovante, travailler à 200%, trouver un financement au pied d’un arc-en-ciel et voyager en quête d’un réseau international. Enfin… ça c’est si tout va bien pour vous !

Trêve de plaisanteries, la création d’une start-up en Suisse est une aventure parée d’embuches. Mais une aventure qui se fait avec passion ! Et Rostigraben vient encore d’en rencontrer une, une entrepreneuse passionnée qui elle, a pour mission de faciliter la vie des jeunes entrepreneurs suisses.

En tant Project Manager, Salome Fischer a notamment travaillé à la promotion du Startup Tour Bangalore 2015, un événement qui donne la chance à plusieurs start-up suisses de voyager en Inde afin de découvrir ce merveilleux marché. Immersion au cœur de l’action, dans les bureaux de swissnex India à Bangalore.

swissnex India team

From India with Love

Salome Fischer, jeune bâloise de 25 ans, a en poche un Bachelor trinational en International Business Management. Eh oui, trinational, car le système de ce Bachelor consiste à changer de pays à chaque semestre. Ainsi, Salome a connu les auditoires de France, d’Allemagne et de Suisse ainsi que ceux de Beijing, en Chine.

Notre jeune Suissesse semble avoir le goût du voyage. Elle y cherche les situations et les expériences authentiques en sortant des sentiers battus – trop touristiques à ses yeux.

« Les meilleures expériences que j’ai vécues quand je voyageais se déroulaient à des moments où mes plans tombaient à l’eau ou que quelque chose d’imprévu arrivait. Dans ces moments, vous devez prendre contact avec les gens qui vous entourent et accepter leur aide. C’est dans la plupart de ces cas que les meilleures expériences se présentent. »

Après avoir visité presque tous les continents, un endroit lui tient particulièrement à cœur : le Guatemala, où elle y a vécu une année et qu’elle définit comme sa seconde maison. Elle découvre sur place l’histoire passionnante du pays, mais surtout l’accueil chaleureux de la population à son égard. Durant cette période, elle en profite pour aller récolter des informations sur différentes ONG qui officient dans le domaine de l’aide au développement. Des notes qu’elle utilisera pour effectuer une thèse de fin d’année durant son Bachelor.

Guatemala

Une occasion en or

Depuis le mois de février 2015 et pour une durée de six mois, Salome a intégré Swissnex India. En tant que « Project Manager in Innovation and Entrepreneurship », son travail consiste principalement à offrir une assistance aux start-up suisses qui désirent intégrer le marché indien. Elle offre à ces dernières une aide dans la compréhension de ce marché, en leur fournissant une information de base mais aussi en les introduisant dans des réseaux d’experts, ainsi que par l’accès à des plateformes de démarrage dans le pays. Une opportunité très attrayante pour ces entreprises, car l’Inde fait partie des pays dits BRICS (les grandes puissances émergentes Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui montent rapidement les échelons de l’économie mondiale.

Et qu’en est-il du Startup Tour Bangalore 2015 ? Ce dernier se déroulera en septembre 2015, un événement qui a lieu chaque année. Durant une semaine, les start-up sélectionnées auront la chance de découvrir l’important écosystème entrepreneurial de Bangalore (3ème plus grande ville d’Inde) en visitant et interagissant avec un réseau d’experts de la région. L’objectif étant d’offrir une compréhension du marché indien, afin d’évaluer s’il est propice pour leur produit. Si tel est le cas, la rencontre avec de futurs partenaires est facilitée et encadrée.

Bangalore, c’est un peu la Silicone Valley de l’Inde. L’esprit d’entrepreneuriat est partout, comme le décrit notre expat :

« L’esprit d’entrepreneuriat est partout dans la ville, vous allez trouver pour chaque situation une start-up qui va vous offrir une solution innovante. »

salome11-1024x764

 Salome, et la Suisse dans tout ça ?

Selon Salome, il est primordial pour les start-up suisses de s’ouvrir aux marchés d’autres pays.

« Notre marché intérieur en Suisse est dans beaucoup de domaines saturé et ne peut pas grandir perpétuellement. C’est pourquoi il est important pour des entreprises suisses de cibler d’autres marchés pour se développer. L’Inde offre un énorme potentiel avec ses 1,25 miliards d’habitants, dont la population est l’une des plus jeunes au monde. Swissnex India facilite cette démarche en offrant des services et des événements variés aux entrepreneurs suisses. »

Sa vision future pour la Suisse est liée à deux caractéristiques qu’elle a découvert dans la population indienne. D’une part, apprendre en s’ouvrant aux autres cultures et d’autre part, accueillir chaleureusement les étrangers :

« Mon souhait pour la Suisse est que nous apprenions et améliorons notre attitude envers des idées nouvelles et étrangères, ceci afin de continuer d’avancer, s’améliorer, et se défier. »

C’est noté Salomé ! Étant donné les difficultés auxquelles font face les start-up suisses, que ce soit dans la recherche de financement ou d’un marché plus étendu que celui de notre pays, l’opportunité de s’ouvrir au marché indien ne doit certainement pas être mise de côté.

Taj Mahal

Vous voulez en savoir plus sur swissnex et les opportunités que propose ce réseau aux entrepreneurs comme vous, qui souhaitent faire avancer la science, l’éducation, l’art et l’innovation en Suisse et ailleurs dans le monde ?

N’hésitez pas à suivre Salome via Linkedin ou contactez-la directement par email !

Rostigraben

Vous aussi, contribuez sur Rostigraben. Partagez cet article ou parlez-nous de vous et nous écrirons votre histoire qui fera avancer la Suisse.

À voir : entretien avec Mélanie Martinelli, une entrepreneuse suisse qui parle du succès des femmes et de leur esprit d’entreprise en Inde

À lire : Histoire de PQ : cette start-up romande vous promet un trône absolu

À lire : Cyril Racchetta – La vie d’un expatrié suisse à New York

#faisonsavancerlasuisse

    Comments are closed.