Nicolas, jeune talent, caméléon, passionné d’art et de design

10847987_742387302521052_2970784457035985449_n

• 23 mars 2015

Des lego à l’atelier

Si vous ouvrez une boîte de lego, deux options s’offrent à vous. Soit vous suivez minutieusement le mode d’emploi pour obtenir la réplique exacte de la construction présentée sur le carton, soit vous mélangez toutes les pièces et faites appel à votre imagination pour créer votre propre construction !

Déjà tout jeune, Nicolas Perrottet – notre Suisse du jour – s’est laissé aller à réaliser de ses mains les idées qui se bousculaient dans sa tête, sans s’imposer ni restrictions ni marche à suivre. Avec un goût précoce pour le bricolage, l’art, la construction, l’architecture, l’origami, la nature et les lego :), le jeune Nicolas n’est pas devenu designer par hasard. En effet, de construire des cabanes chez sa grand-mère à concevoir l’accueil du Centre d’Art Contemporain de Genève ou imaginer l’ambiance d’un resto-sushi de Plainpalais, il n’y a qu’un pas ! – du moins pour Nicolas.

Diplômé de la Haute Ecole d’Art et Design (HEAD) de Genève, le jeune professionnel s’est mis à son propre compte aussitôt ses études terminées. Une évidence pour lui:

« J’avais déjà eu l’occasion de bosser en agence avant et pendant mes études et je souhaitais pouvoir rapidement signer mes projets et me confronter à moi-même. »

10449659_10153134762212889_253567006_n

12

11047173_10153134762297889_1864044013_n

Un travail de caméléon

Quand on lui demande de se présenter, Nicolas nous répond qu’il est un maître sushi, le gardien d’un centre d’art, un horloger, un adolescent à la recherche de soi-même, une femme d’affaire, un ingénieur civil, un poisson rouge…

« J’ai un métier-caméléon, chaque nouveau projet est l’occasion de me mettre dans la peau de mon client. Je dois comprendre ses mécanismes, sa façon de vivre, ses intérêts, sa sensibilité… J’aime ce métier, car il faut être curieux et sensible aux choses qui nous entourent. Être comme une éponge, absorber ! »

“Designer“ est toujours resté un terme vague pour ce Genevois de 30 ans. Aussi à l’aise dans la conception de mobilier d’intérieur que dans la réalisation de scénographies d’espaces en tout genre, Nicolas est d’abord un touche-à-tout qui met son savoir-faire et sa créativité au service de la personnalité – et des goûts – de sa clientèle.

Et ses réalisations le prouvent, Nicolas sait s’adapter et innover en travaillant autant sur les espaces que sur les objets. Rénovation d’appartements, stands horloger, arcades commerciales, bureaux, skatepark, bibliothèques, luminaires, … ses projets sont à chaque fois un nouveau défi, une nouvelle histoire.

« L’inconnu est ce qu’il y a de plus magique dans la création… commencer par une page blanche, construire, déconstruire, se perdre et finalement trouver une idée. »

nomade6

3_4

1_1.2

Des qualités au service de la Suisse

Sa passion et ses compétences, Nicolas ne les garde pas comme des reliques au fond d’un placard. Bien au contraire, l’artiste entend bien transmettre son expérience en vue de stimuler la créativité des jeunes suisse-sse-s intéressé-e-s par le monde des arts appliqués. Soutenu par la Creative Hub – plateforme dédiée à la promotion de l’économie du design suisse –, le Genevois lancera très prochainement son nouveau projet intitulé “Curiosity Objects“.

« L’idée est de créer une exposition itinérante d’un “cabinet de curiosité“. De jeunes artistes et designers suisses seront invités à y exposer des objets de leur création sur un thème donné. Ce projet a pour but de promouvoir la jeune relève suisse du design et de créer des interactions entre eux. Projet à suivre courant 2015 ! »

Partager des idées innovantes, donner une chance aux jeunes talents, apporter un peu de magie, de douceur et de sensibilité dans ce monde de brutes grâce à l’art, voilà comment Nicolas Perrottet s’y prend pour faire avancer la Suisse !

Si votre créativité a été stimulée et que vous trépignez d’impatience de découvrir les talents du Suisse du jour, Nicolas se fera un plaisir de vous accueillir dans son atelier à Genève pour discuter “arts appliqués“ autour d’un jus de fruit frais (ou d’une bière).

Retrouvez toutes les infos sur son site internet ou sur sa page Facebook.

Damien Gaillet

Vous aussi, contribuez sur Rostigraben. Partagez cet article ou parlez-nous de vous et nous écrirons votre histoire qui fera avancer la Suisse. Envie de contribuer à faire tomber la barrière de rosti en nous aidant à traduire et diffuser cette histoire en anglais, allemand ou italien ? Contactez-nous.

À lire « Caroline, la Romande qui fait tomber la barrière de rosti »

À lire « Patrick Delarive : Entrepreneurs de la Suisse, bougeons-nous »

#faisonsavancerlasuisse


    Comments are closed.