Le festival Tous Écrans accueille un tout grand Monsieur

11060322_1021775484501906_3423647044072091718_n

• 29 juillet 2015

Connaissez-vous vos classiques ?

Anton Corbijn, ça vous dit quelque chose ? Non ? Pourtant vous avez sûrement visionné l’une de ses vidéos qui a fait le tour du monde. C’est en effet à ce cinéaste et photographe néerlandais qu’on doit – entre autres – les mythiques vidéo-clips de Nirvana, U2, Depeche Mode, Coldplay ou encore Arcade Fire.

Ça y est, vous visualisez l’artiste ? Tant mieux, parce que le 21ème « Geneva International Film Festival Tous Ecrans » vient d’annoncer qu’Anton Corbijn sera leur invité d’honneur du 6 au 14 novembre 2015. Une occasion à ne pas manquer pour découvrir un peu plus l’univers aussi psyché que déroutant et avant-gardiste du cinéaste.

Une première romande

A 60 ans, Anton Corbijn a une longue carrière et des milliers d’œuvres derrière lui. Aussi habile derrière une caméra qu’un appareil photo, l’artiste a réalisé plus d’une centaine de vidéo-clips – surtout pour des groupes de musique –, 5 films et des milliers de clichés noirs blancs de Stars allant de Johnny à Clint Eastwood en passant par Bono et David Bowie.

Dans le cadre du festival « Tous Écrans », les organisateurs auront le plaisir de récompenser le Néerlandais pour son parcours multidisciplinaire dans les arts audiovisuels. Avec la marque horlogère 88 RUE DU RHONE, le festival décernera le Prix « Film & Beyond 2015″ au cinéaste et photographe. Vous voilà prévenu.

Rendez-vous à Genève

Avec LIFE, l’artiste s’est penché sur la relation d’amitié entre le photographe Dennis Stock et James Dean au début des années 50. Mais ce n’est pas tout ! Vous aurez aussi l’occasion de (re)découvrir le travail de cet artiste à travers une sélection de vidéo-clips et la projection de son premier long métrage, Control, sur la vie de Ian Curtis, leader charismatique du groupe Joy Division.

Le 21ème Geneva International Film Festival Tous Écrans, c’est du 6 au 14 novembre 2015. À vos agendas.

Image : © Anton Corbijn

Rostigraben

    Comments are closed.