Laura, une décoratrice qui prône l’anticonformisme

11099980_1134103976616124_395202470776054301_n

• 3 juillet 2015

Et si on cassait les codes déco

C’est bien connu. Les grands magasins de meubles et de déco c’est bien sympa mais vu que ce sont les mêmes partout, on a vite tendance à retrouver son salon chez ses potes. Même canap’, même table basse, même brosse WC, même lampe, même tapis… bienvenue dans le monde d’aujourd’hui.

Comment trouver des éléments déco originaux alors qu’on n’a pas toujours le temps d’aller à la chasse aux objets inédits et que l’originalité se standardise ? Heureusement pour nous, Laura s’est spécialisée dans la recherche d’accessoires insolites et la conception d’intérieurs surprenants pour personnaliser notre logement.

Des petits objets du quotidien qui font toute la différence, c’est ce que guette chaque jour la décoratrice d’intérieur depuis sa boutique de déco. Cette Parisienne installée en Suisse nous raconte son parcours, son envie de casser les codes, son rêve qui est devenu réalité depuis qu’elle a ouvert « DeerHome » dans les rues genevoises.

fdsf

Un cerf dans le salon ?

DeerHome ! Avec un nom pareil, on sait déjà qu’on met les pieds dans un univers un peu loufoque. Car il faut bien traduire ça par « la maison du cerf » et non « chère maison ». Vous voilà prévenu. Alors entrons et voyons quel genre d’artiste nous trouvons derrière cette enseigne aux bois saugrenus.

C’est en 2004 que la Française débarque sur les rives du Léman pour étudier à l’Ecole hôtelière de Lausanne. Diplôme de l’EHL en poche, elle se spécialise ensuite dans le design d’intérieur à Londres où elle décore son premier resto. Puis engagée par un décorateur renommé à Genève, elle apprend alors le souci du détail et se spécialise dans la réalisation de projets « sur demande » avant de se décider à se mettre à son compte.

« Après 3 ans de travail depuis la maison, j’ai décidé de combiner les chantiers et la boutique. J’ai donc ouvert DeerHome il y a 3 mois. Pour moi, le plus important est de se sentir bien chez soi. Un intérieur ne doit ni être un showroom de magasin, ni être trop parfait. Il doit d’abord être à l’image de celui qui l’habite. En tous cas, c’est ce que j’essaie de faire pour mes clients. »

11407083_1130895316936990_6675808246428231353_n

Une femme au taquet

Vous l’avez compris, Laura ne se contente pas de chiner des objets sur internet. Décoratrice et designeuse d’intérieur expérimentée, elle propose autant des objets originaux que des devis pour des meubles en bois massif conçus sur mesures par ses soins. Garder un fil conducteur mais oser les mélanges de styles, les couleurs et les objets insolites comme un canapé rose, une table surdimensionnée ou un mouton dans le salon ; c’est ce que préconise l’experte.

« Côté chantier, j’aime que les clients me challengent car on ne peut pas toujours rester dans sa zone de confort. Il faut savoir aller au-delà de ses idées pour répondre à celles encore plus folles des clients. Côté magasin, l’idée est de proposer ce qu’on a toujours du mal à trouver à Genève une fois qu’on a meublé “le gros“ de chez soi : des miroirs, des appliques, des petits guéridons, etc. Je m’amuse beaucoup à commander tous ces objets car je rêverai de tous les avoir chez moi. »

Oh dear Switzerland, bienvenue chez DeerHome, rue du Nant 19, 1207 Genève.

Alors Laura, comment ton cerf peut-il bien faire avancer la Suisse ?

« J’étais tellement triste lors de mes premières années en Suisse de voir à quel point tous les intérieurs se ressemblaient et manquaient de fun et d’originalité. Mais l’offre n’était pas là non plus. Je pense que cela change petit à petit et que les gens s’intéressent de plus en plus à la déco. Pour moi, il faudrait qu’il y ait davantage de boutiques dans le genre de DeerHome car plus il y en aura, plus les gens seront curieux et à l’affut de l’objet ou de la pièce de mobilier que les autres n’auront pas vu. »

L’équipe Rosti

Vous aussi, continuez à être originaux, différents, inspirés et contribuez à faire avancer la Suisse comme Laura. N’hésitez pas d’ailleurs à la contacter par email pour lui parler de votre passion, de votre projet ou de votre délire. Rostigraben vous donne la parole.

    Comments are closed.