Ces étudiants qui cherchent dans la nature des solutions technologiques

butterflies

• 11 novembre 2014

Des étudiants de l’EPFL se préparent à une compétition internationale afin de développer des solutions bio-inspirées sur le thème “Food systems.” Ils comptent sur le campus tout entier pour apporter de nouvelles idées sur la plateforme Fusebox de l’EPFL.

Des filtres à CO2 qui imitent nos poumons, des gratte-ciels durables inspirés des termitières: notre monde actuel fourmille d’exemples de technologies inspirées par la nature. Des étudiants en ingénierie de l’environnement de l’EPFL ont décidé de former une équipe pour participer à un concours international de design biomimétique, qui commencera en janvier 2015. Le but de cette compétition est d’identifier un problème en relation avec le sujet «Food systems», et trouver une solution innovante inspirée des écosystèmes ou organismes biologiques présents en Suisse. La première étape consiste à faire émerger des idées prometteuses en consultant la communauté de l’EPFL par l’intermédiaire de la plateforme Fusebox. Par ce biais, les étudiants comptent également recruter de nouveaux membres.

Le biomimétisme peut permettre de répondre à des défis techniques et de société en imitant les stratégies des organismes vivants. Plusieurs laboratoires de l’EPFL ont adopté cette approche. Par exemple, les algorithmes génétiques simulent le processus de l’évolution pour résoudre des problèmes de calcul complexes ; les matériaux bio-inspirés sont un sujet d’actualité brûlant en science des matériaux ; les robots inspirés par des animaux ont été récemment mis à l’honneur dans la presse. Mais pour extraire des solutions de l’observation de la nature, il faut un ensemble très particulier de compétences, notamment la capacité à faire travailler ensemble des disciplines variées.

Associer le campus à la recherche d’idées

Pour investir ce champ de recherche prometteur, un petit groupe d’étudiants du Master SIE a décidé d’organiser la participation de l’EPFL à la compétition internationale “Biomimicry Global Design Challenge”, lancée par le Biomimicry 3.8 Institute basé dans le Montana aux Etats-Unis. Afin de recruter des étudiants motivés et de générer des idées en vue du concours, ces étudiants lancent un nouveau défi Fusebox sur la plateforme de l’EPFL.

Le défi Fusebox est financé par la faculté ENAC et a début le lundi 10 novembre sous le titre “Biomimétisme, quand la nature inspire l’innovation.” Un groupe d’experts européens en biomimétisme guidera les étudiants à travers le processus de génération et d’amélioration des idées. Il sélectionnera les contributions les plus prometteuses. Quel que soit leur champ d’expertise, les étudiants, professeurs et collaborateurs de l’EPFL et de l’UNIL sont tous invités à rejoindre cette communauté.

Source: Mediacom, EPFL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>