David Renevey, l’aéro-vidéaste qui prend de la hauteur

Renevey

• 5 mars 2015

Souriez, vous êtes filmés

Elles sont partout. Capturant les moments les plus insolites de notre quotidien, immortalisant des scènes aussi importantes que banales de nos vies, les caméras sont aujourd’hui omniprésentes dans nos sociétés. Au point de donner naissance à des millions d’heures de vidéos qui ne sont – soyons honnêtes – jamais regardées.

Franchement. Qui visionne à nouveau les images vacillantes – et saturées de cris de fans hystériques – du dernier concert qu’il a été écouté ? Qui (à part son grand-père qui découvre les joies du ski) est prêt à se taper vingt minutes de plan fixe d’une GoPro qui tremble sur le sommet d’un casque de ski ? Avouons-le, dans toutes ces vidéos qu’on fait, bon nombre sont uniquement destinées à occuper de l’espace sur un disque dur.

C’est que tout le monde ne s’improvise pas réalisateur ! Savoir varier les plans, rendre les prises de vues originales, maitriser l’enchainement des scènes, etc. c’est un vrai métier. Pour devenir le prochain Spielberg, Tarantino ou Kubrick, il ne suffit pas d’avoir la fibre artistique. Filmer, bien filmer, ça s’apprend.

Dans son studio à Estavayer-le-Lac, David Renevey ne compte aujourd’hui plus les heures qu’il a passé derrière son ordinateur à retravailler ses enregistrements. Après plusieurs années de cogitation, ce jeune Fribourgeois a franchi le cap : lancer sa boîte de production vidéo. Son créneau ? Utiliser des drones pour réaliser des prises de vues époustouflantes et donner une perspective inédite à toute sorte d’événements.

21102015-imag0387_1024

Viser toujours plus haut

Au départ, David avait l’idée de proposer des clichés aériens très larges à des hôtels ou des golfs pour mettre en valeur l’étendue de leur domaine. Mais le Fribourgeois se rend vite compte que des plans de drones seuls ne suffisent pas. Il investit alors dans un petit arsenal de caméras au sol pour dynamiser ses montages et devient rapidement une boîte de vidéos à lui tout seul. Air production était né.

C’est ainsi qu’il se tourne vers l’événementiel. Entre les compétitions sportives, les festivals et les mariages, les occasions de faire voler ses drones ne manquent pas. Mais décrocher des mandats au jour le jour, c’est plutôt précaire. Surtout quand on débute sans grande expérience et sans réseau. Heureusement pour David, son travail allait bientôt connaître une popularité incroyable.

Suite aux pluies diluviennes et à la canicule de mai dernier, le lac de Neuchâtel a inondé ses berges sur des dizaines de mètres. Le Fribourgeois a alors l’idée de filmer ce phénomène plutôt exceptionnel et poste une petite vidéo sur Facebook. Deux heures plus tard, quelques 3’000 curieux ont visité sa page. Un véritable buzz qui fait vite le tour du monde et atteint les 70’000 vues. Une publicité bienvenue pour lancer son affaire.

innondations_1024

Un job de perfectionniste

Reste maintenant à être à la hauteur de sa célébrité. Car c’est bien en autodidacte que David s’est lancé dans la production de vidéos. Électronicien en multimédia de formation, le Fribourgeois manipule pourtant des caméras depuis longtemps. Mais paramétrer un système de vidéo-surveillance pour un parking ou mettre en place un téléviseur satellite, ce n’est pas tout à fait pareil que réaliser des films.

« C’est un job super technique. Il y a beaucoup de réglages très spécifiques à faire. Mais c’est justement le défi technique qui me motive. Filmer, c’est le moment le plus sympa mais c’est aussi ce qui prend le moins de temps. En post-production, il faut d’abord sélectionner les meilleurs plans, choisir une musique comme fil rouge, retoucher les images pour donner une unité à la vidéo, etc. Et comme je suis ultra perfectionniste, j’y passe des heures. Pour une vidéo finale de 2-3 minutes ! (rires) ».

A coup de tutoriels sur internet et d’essais en tout genre, David acquiert rapidement de l’expérience et prend peu à peu confiance en ses talents. Une confiance que plusieurs mandataires lui accordent alors en lui donnant carte blanche pour couvrir leur événement. Entre l’ElsaBike (course de VTT), Festicheyres, le Club de Ski nautique d’Estavayer, RadioFribourg, nos amis de Elsium ainsi que diverses agences immobilières, David s’adapte à tout type de contrats. Avec la même rigueur et la même passion.

3d_1024

Innover dans l’immobilier

Si David reste ouvert à toute sorte de projets, il se focalise aujourd’hui sur un domaine bien particulier : la promotion d’annonces immobilières. Grâce aux drones, le Fribourgeois propose des images originales pour mettre en valeur des maisons, des appartements, des entrepôts et autres domaines.

« Je propose aux entreprises des images qui leur permettent de se démarquer de la concurrence. J’aimerais que la vidéo devienne un peu la norme, qu’elle soit utilisée par toutes les régies. Grâce aux nouvelles technologies, et en passant de la photo à la vidéo, on peut créer un visuel publicitaire inédit dans le domaine de l’immobilier. En plus, la vidéo donne beaucoup d’informations en peu de temps. Et elles ne dépassent jamais la minute pour permettre aux courtiers de préserver le relationnel avec le client. »

Le concept a déjà séduit plusieurs agences comme Giroud, Scobi ou VotreImmo. Ce qui encourage David à persévérer dans cette voie. Et le jeune vidéaste ne manque pas d’idées pour proposer de nouveaux services aux entreprises grâces aux multiples applications qu’offrent les drones. Sa dernière trouvaille : intégrer à ses vidéos les maquettes des futurs bâtiments à construire grâce à la modélisation 3D.

Et la Suisse dans tout ça ?

Si David voit plusieurs possibilités en Suisse, il constate aussi les réserves des entreprises à investir dans des idées nouvelles.

« La Suisse est très ouverte au développement, aux nouvelles technologies. Mais je vois que tu as beau proposer un concept innovant, les clients vont souvent vouloir attendre qu’un autre se lance pour voir ce que ça donne avant de faire le pas. Les Suisses osent peut-être moins prendre de risques que leurs voisins. C’est dommage. Je n’ai jamais été refoulé. Tout le monde trouve mon concept sympa, intéressant et innovant. Par contre, franchir le cap paraît compliqué. Les entreprises attendent souvent de jauger ce que font les autres. »

A côté de ses mandats, l’aéro-vidéaste s’amuse également à faire la promotion de la Suisse en immortalisant les plus beaux endroits de sa région. A travers ses vidéos, David met les paysages à l’honneur et contribue ainsi à façonner la carte de visite touristique de son pays. Alors ne manquez pas de jeter un œil à la Suisse vue du ciel.

Intéressé par les services d’Air production ? Retrouvez toutes les infos nécessaires sur le site de David. Et suivez ses derniers projets sur sa page Facebook.

L’équipe Rosti

 

Vos réactions :


    Comments are closed.