Chère start-up, voilà comment rebondir après votre flop sur Kickstarter

1947957_1469972436633798_7795646660069995165_n

• 5 septembre 2015

Sauvez la planète, arrosez intelligemment !

Votre mission si vous l’acceptez : économiser l’eau de nos jardins, rendre nos plantes plus vertes, nos fruits et légumes meilleurs et plus responsables, bref, un petit pas en avant pour sauver le monde – simplement. Voici ODO, un projet qui veut vous aider à baisser votre consommation d’eau – en même temps que de celle de vos factures.

Petit dernier des projets de start-up environnementales, l’équipe d’ODO a lancé dernièrement une campagne sur Kickstarter pour lever des fonds et espérer que leur concept, qui allie nouvelles technologies, gestion et connectivité, puisse prendre place prochainement dans vos jardins – comme ce samedi matin.

Ce produit révolutionnaire aurait pu faire la une du prochain C’est Pas Sorcier, pourtant, flop en bout de course alors que 59’380 francs avaient déjà été mobilisés. Impossible d’y toucher. L’objectif des 80’000 francs était-il trop élevé ? Le produit était-il mal compris ? Fred, Jamy ?

Installez, analysez, arrosez !

Le Veni-Vidi-Vici du jardinier 2.0. En simple, il s’agit de capteurs disposés dans votre jardin qui renseignent une station centrale disposant de 4 branchements autonomes. Ils génèrent des informations sur la température, l’humidité, la fertilité des sols, et plus encore. Le tout est couplé à un système scannant régulièrement les prévisions météo pour adapter l’irrigation domestique de vos tomates et pieds de menthe.

La technologie est innovante – basse fréquence, faible consommation d’énergie (solaire, évidemment) – et bien sûr, connectée à une application smartphone qui permet de contrôler à distance l’état de vos protégées. Une fois calibré, le système est automatique et complètement autonome.

Grâce à une juste dose d’irrigation au moment adéquat, vous pouvez économiser près de 7000 litres d’eau par an tout en maintenant vos plantes en parfaite santé.

Une équipe internationale dans la Genève Internationale

Les créateurs d’ODO sont italiens et ont collaboré avec de prestigieuses universités, milanaises et romaines, comme Bocconi et la LUISS. Des scientifiques du CERN se sont également joint à la petite aventure.

La start-up est basée au coeur de la citée de Calvin chez FONGIT, la Fondation Genevoise pour l’Innovation Technologique. Avec le soutien de l’État de Genève, ODO a favorisé la levée de fonds par internet et comme vous l’avez compris, un certain tact était nécessaire pour assurer une telle opération.

Comment rebondir ? Relancez votre campagne en ayant peut-être des yeux moins gros que le ventre. Objectifs SMART. Nous serons alors là, tous là pour donner le coup de pouce… financier, articles, Pepsee, bouche-à-oreille…  Chacun sa façon !

Envie de prendre contact avec ces entrepreneurs et en savoir plus sur le produit qui fera arroser la Suisse ? Rendez-vous sur leur site internet ou via leur page Facebook.

L’équipe Rosti

    Comments are closed.