Voici une paire de chaussettes qui a trouvé chaussure à notre pied

10006469_796219127104510_4468247330100384885_n

• 15 mai 2015

Pinard et chaussettes

Hiver 2013, sur les rives du Léman. Aude Secchi, un verre de rouge à la main, taille le bout de gras avec ses potes lors d’un dîner un peu arrosé. Sujet de polémique, le e-commerce en Suisse. Notre pays offre certes de super conditions de vie et de travail mais question shopping en ligne « on a le sentiment d’être un peu seul au monde » !

Ben ouais, la Suisse ne propose pas énormément de produits en ligne en comparaison avec ses voisins européens. Et la petite addition douanière surprise vous provoque souvent des sueurs froides quand vous commandez un produit à l’étranger.

Alors, peut on encore faire quelque chose sur la toile suisse ? La bande de potes dit oui, mais reste à savoir quoi…

Aude

Travailler d’arrache-pied

Travaillant dans des secteurs qui exigent un « dresscode » sobre et classique, Aude et son mari n’ont qu’un seul espace de liberté… leurs chaussettes !

C’est décidé, les chaussettes funky ont de l’avenir en Suisse ! Ben oui, déjà, tout le monde en porte. De toutes les couleurs possibles et imaginables, les chaussettes donnent du peps à notre look tout en s’accordant à nos tenues. Et en plus, c’est pas ce qui prend le plus de place dans votre armoire. Alors c’est parti pour les séances de brainstorming, les milliers de kilomètres de vadrouille à la recherche de futurs partenaires et fournisseurs, les tests et les essayages, l’élaboration d’un site internet, les nuits blanches à carburer au café et au pinard.

Après presque une année de travail à jongler entre vie de famille, boulot et projet entrepreneurial, Alexandra et son mari soufflent enfin : The Sock Factory is born !

Les modèles de chaussettes sont sélectionnés et livrés depuis la France, le site est OP, l’équipe d’entrepreneurs est au taquet ! Mais il reste quelque chose à faire pour faire la différence…

10442354_727582767301480_3803712717082833879_n

Les 62 délires d’une paire de chaussettes

Les chaussettes, c’est bien plus qu’un sous-vêtement. Fini les socquettes ternes et tristes, vos pieds expriment aujourd’hui votre personnalité, votre humeur du jour, votre philosophie. Pour l’équipe de The Sock Factory, les chaussettes racontent des histoires, vos histoires !

Attendez, on vous explique le délire. Pour chaque modèle de chaussettes, il y en a 62 au total, les entrepreneurs ont imaginé un nom et une histoire unique. Et à voir le résultat, les amis ont du bien se marrer – et bien picoler.

À La Sock Factory, on vous propose par exemple, les « Magic Mushrooms » rayées pour voyager dans l’univers onirique d’Alice, les « Yes Ma’am » vertes kaki pour garder les pieds au garde à vous ou encore les « Be-bop-a-lula » funky pour swinger à la Eddy Mitchell.

Perso, on craque pour les « Orange Clockwork » pour respirer en buvant un grand verre de lait acidulé – chaussette à porter 3 fois par semaine pendant 3 mois pour une efficacité maximale, selon l’équipe.

Bermude_SwissFlag

Alors Aude, comment faire avancer la Suisse ?

En montant ce projet autant sérieux que délirant, l’équipe de The Sock Factory prouve qu’en s’accrochant à ses idées, il est possible de créer quelques chose à partir de rien – « vraiment rien » selon Aude.

« Avec de la motivation et de l’envie – et accessoirement quelques économies durement gagnées par mon mari – il est possible aujourd’hui en Suisse de se lancer dans le e-commerce avec un petit budget si on est prêt à y mettre ses tripes et à tout donner. »

Et dans 5 ans ?

« Notre petite entreprise grandit plus vite qu’espéré donc on se dit que oui, peut être un jour, on pourra en vivre et montrer au monde – oui oui, on voit très grand – qu’en Suisse aussi on a des idées et qu’on peut apporter quelque chose de créatif et de différent. »

s

La palette de couleurs. Merci Aude !

Pour tous ceux qui croient en leurs chaussettes, n’hésitez pas à faire un tour sur le site internet de la Sock Factory et retrouvez cette fine équipe sur Facebook.

Sourire aux doigts de pieds assuré.

L’équipe Rosti – qui rêve de porter des « Rosti-socks ». Un jour qui sait…

Vous aussi, contribuez sur Rostigraben. Aimez/partagez cet article ou parlez-nous de vous et nous écrirons votre histoire qui fera avancer la Suisse.

    Comments are closed.