Adolpho & Franky, les DJs qui domptent la scène underground lausannoise

aDee_141017_165831_AAA_Double_web_NB_fx

• 20 décembre 2015

Fais péter la zik !

Musique électronique ne rime pas forcément avec grosses boîtes de nuit et bouteille de vodka à 300 balles. Bien sûr, le célèbre quartier du Flon à Lausanne attire chaque weekend une masse d’électrophiles qui se déchaînent sur les dancefloor du Mad ou du D!Club. Mais en marge des grosses industries populaires qui proposent des soirées électroniques, la cité vaudoise offre aussi une bonne poêlée de lieux alternatifs où les DJs font résonner leurs compositions d’électrons libres. Et comme on dit, il n’y a pas que la taille qui compte.

L’équipe Rosti a rencontré deux ravagés de techno, deux noctambules hyperactifs qui passent le plus clair de leur temps – ou plutôt le plus « sombre », vu qu’ils vivent plutôt la nuit – à arpenter les soirées underground. Au rythme effréné de leur techno, Fab et Ramon, aka Adolpho & Franky, nous invitent à découvrir les scènes électroniques alternatives de Lausanne.

aDee_141017_165831_AAA_4873_web_NB_fx aDee_141017_170149_AAA_4892_web_NB_fx

Une barbe et une casquette

D’un côté Ramon, aka Franky. C’est dans les quartiers populaires de St-Roch, Rue de l’Ale et du Maupas que le DJ a passé sa jeunesse. Et il s’y est tellement plu qu’il y a créé plusieurs commerces. Aux commandes de La Ruche, Le Baz’art Café, l’Hydromel et – plus récemment – le Café du Pont, le barbu à lunettes est aussi à l’aise derrière ses platines que derrière ses fourneaux.

De l’autre Fab, aka Adolpho. Une vieille casquette vissée sur sa longue chevelure, ce Morgien a fait ses armes en design graphique à l’ECAL et suit aujourd’hui un master en enseignement. Mais Fab s’exprime autant par la musique que par le dessin. Après trois ans de scène au sein du trio « Das Hutwerk » et d’innombrables concerts en tant que musicien ou organisateur, Fab croise la route de Ramon. C’était il y a cinq ans. Adolpho & Franky sont nés.

Depuis, les deux copains ne se quittent plus d’une semelle et concentrent la majeure partie de leur énergie dans leur « duetto techno qui [les] embarque dans de multiples aventures délirantes ».

1467474_611394218907073_1288539718_n

Immersion dans le quotidien des DJs

« Notre activité change plusieurs fois par semaine. On cuisine dans nos restos quelques jours, on devient programmateurs de La Ruche à certains moments, on organise aussi un tas d’événements en Suisse romande. Parfois on a des sessions de studio histoire de sortir quelques productions musicales et sinon, généralement du jeudi au lundi, on balance du son un peu partout où l’on nous demande, en Suisse ou en Europe. ».

Vous l’aurez compris, Fab et Ramon sont des touche-à-tout. Et côté musique, ils comptabilisent à eux deux pas moins de 32 ans d’expérience en tant que DJ. Une passion qui a fait voyagé leurs platines à Berlin, Paris, Ibiza, Moscou et même jusqu’en Sibérie, sur les rives du lac Baïkal. Toujours prêts à faire percuter leurs basses dans de nouveaux clubs, Adolpho & Franky prennent leur pied à animer les dancefloors aux quatre coins de l’Europe.

« La seule chose de très négative, nous l’avons réglée en nous associant ; cela nous évite la solitude et les attentes interminables dans les aéroports. »

12312139_10153798267111255_1393082692_n

Back to Laushain

On vous le disait, Lausanne abonde de petits lieux bien sympathiques qui permettent de se déhancher sur de l’électro alternatif. Adolpho & Franky vous invitent par exemple à découvrir le modeste Café du Pont qui organise depuis une année des « Disco Dinner ». Le concept ? Un chef du soir prend les commandes de la cuisine et invite ses potes à écouter sa Playlist préférée. « C’est comme à la maison, les emmerdes du voisinages en moins ! ». Et on y trouve des boissons inédites pour deux sous.

Si vous êtes curieux, le duo vous suggère de venir faire un tour à La Ruche. Depuis 8 ans, ce lieu surnommé « le petit Berlin de Lausanne » accueille un public de connaisseurs venant profiter d’une programmation underground et actuelle. Si ça vous branche, dépêchez-vous ! Suite à une décision de la Municipalité de Lausanne, La Ruche doit malheureusement fermer d’ici quelques mois. Noooon !!

Mais les deux DJs ne sont pas démoralisés pour autant. Ils sont déjà en train de préparer l’ouverture d’un nouveau club à la Riponne. Secret-défense: « Ça va s’appeler Folklor et ça va être de la bombe ! ».  Affaire à suivre !

11084271_831200776916082_1645445715360663026_n

Et qu’en est-il de la scène underground en Suisse ?

« Concernant le mouvement électronique underground suisse, il ne se porte pas trop mal. Énormément d’artistes se produisent et sont respectés à l’étranger. Toujours en recherche de nouvelles idées, de nouveaux sons et concepts, la scène est en perpétuelle évolution. C’est comparable à une fourmilière. Tout se fait souvent avec bien peu de moyens financiers mais les choses bougent grâce à un tas d’artistes motivés et passionnés ! »

Et c’est clair qu’Adolpho et Franky font partie des motivés qui s’activent pour faire vivre les endroits alternatifs de Suisse et faire découvrir une programmation musicale aussi internationale que peu connue du grand public – qui libère l’esprit et fait bouger vos pieds de jour comme de nuit.

L’équipe Rosti

 

 

Vos réactions :

    Comments are closed.